Elle permet d’obtenir un ensemble complet de mesures sécurisant la partie qui la demande.

Ceci n’est qu’un exemple, parmi d’autres, d’ordonnance de protection, suite à des faits de violence conjugale.

En quelques jours, il permet à la demanderesse d’obtenir l’attribution du domicile conjugal, l’interdiction du défendeur d’entrer en contact avec elle, et la limitation stricte de ses possibilités de voir les enfants, qui avaient été choqués par la scène.


Réalisation & référencement Créer un site internet d'avocat

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.