Partir, à des milliers de kilomètres, sur une île, rêve interdit quand l'autre parent reste en métropole ?

Ma cliente avait déjà fait part au père de son enfant, de son projet, pour le moins original : partir loin, elle en avait besoin, pour se refaire une santé, dans un cadre plaisant (la Réunion).

Elle n'avait pas perdu toute lucidité : elle entendait laisser la résidence de l'enfant au père, en métropole (de toute façon, l'enfant le souhaitait). Au moins, ça change de ceux qui emmènent leurs enfants "de force" sans demander l'avis à l'autre.

Mais quand on est parent, plus encore mère, c'est vu comme un abandon.

Par le père en tout cas, qui saisit lui même le juge pour régulariser la situation (bon réflexe), mais aussi "sanctionner" Madame en demandant à ce qui lui soit retirée l'autorité parentale, et concédé un droit de visite et d'hébergement seulement en métropole, sans compter une pension alimentaire consistante, vu les ressources limitées de ma cliente, de 250 €.

Et par la justice, c'est considéré comment ? Mère indigne, ou mère quand même ?

Ma cliente s'en remet donc à moi pour obtenir un droit de visite et d'hébergement sur son île. Gonflée quand même. Mais quand je la reçois, je vois qu'elle ne rigole pas.

Heureusement, le juge a considéré qu'il serait bien dommage de priver l'enfant d'un lien avec sa mère, au surplus dans un si beau cadre, ce qui n'est pas sans me rappeler une précédente affaire où j'avais demandé la même chose, avec un père cette fois, exilé au Canada, en ayant un peu moins de réussite (voir actualité du 6 février 2014). En revanche, Madame devra assumer financièrement, en supportant les frais de déplacement, ainsi qu'une pension de 100 €; c'est bien le moins.

Que tous les exilés du bout du monde ne me demandent pas à chaque fois la même chose; ça ne marche pas à tous les coups non plus ! Mais on peut essayer...


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.