Cité Basse, même les mineurs manient le colt ?

Un peu d’ordre public régnant encore dans ce département, le procureur s’est ému de ce que des coups de feu y fussent tirés, alors qu’on sait, pourtant, que les meilleurs points de revente valent bien quelques duels avec « choix des armes »…

Il faut dire que cette fois, une balle avait quand même traversé la porte d’une maternelle, et fini sa trajectoire sur le mur de la classe (heureusement sans autre dégât). Un juge d’instruction avait donc été saisi.

Il n’a pas poussé le zèle jusqu’à effectuer une reconstitution des faits sur place. L’expert balistique, outre les enquêteurs bien sûr, auront donc été les seuls à s’y transporter, plus ou moins incognito.

Mon client, lui, n’était pas forcément bien parti, avec ces résidus de poudre (d’explosif, je précise) sur le blouson. L’instruction a pu cependant établir davantage d’indices contre sur son compagnon de scooter que contre lui. Il est vrai que les antécédents judiciaires, les affaires encore en cours, l’âge, son rôle dans le commerce de stupéfiants, etc, de ce compagnon, étaient d’un tout autre grade. Il a donc été considéré que c’est ce dernier qui avait tiré, et que les résidus sur mon client était des projections. Ouf. Ce n’est pas passé loin quand même.


Réalisation & référencement Créer un site internet d'avocat

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.