Illustration d’un père manquant « gravement » à ses obligations

Illustration d’un père manquant « gravement » à ses obligations

Publié le : 10/01/2013 10 janvier janv. 01 2013

Où un père, après avoir franchement dérapé à l’occasion du divorce, tente en plus de demander de l’argent à ses enfants après.

L’obligation alimentaire entre ascendants et descendant des art. 205 et s. du Code civil – à ne pas confondre avec la contribution à l’entretien et l’éducation des enfants, qui vaut entre parents d’un enfant commun – peut être mise en échec « quand le créancier aura lui-même manqué gravement à ses obligations envers le débiteur » (art 207 al 2).

En l’espèce, Monsieur Michel X…, « faisant preuve », selon la Cour, « d’un refus psychologique… d’admettre la réalité de la séparation de son couple et surtout le remariage de Madame Y… », avait quand même « tiré à l’aide d’une arme à feu à plusieurs reprises en 1990 sur la porte de la résidence de la famille du nouveau conjoint de Madame Y… », posé des difficulté à « Madame Y…dans le recouvrement des pensions alimentaires », déposé « des messages téléphoniques réitérés… à ses enfants contenant des propos humiliants et injurieux allant jusqu’au déni de paternité en ce qui concerne l’un d’entre eux ».

Il paraît que ce genre de réaction, quelque part, c’est encore de l’amour, mal exprimé. Les enfants auraient peut-être encore préféré de l’indifférence…

A noter les motifs du pourvoi, exemple de toute l’imagination dont peut faire preuve un avocat au Conseil.

Monsieur Michel X… reprochait ainsi à la Cour d’appel d’avoir relevé des « manquements qu’il aurait commis à l’encontre de son ex-épouse ou du nouveau conjoint de celle-ci » alors que seuls ceux à des obligations envers le débiteur recherché (ici les enfants) sont susceptibles de fonder la dispense de l’art 207 al 2. C’est vrai, la Cour n’avait pas manqué d’exposer dans son ensemble le truculent historique des réactions de Monsieur Michel X…, y compris dans ses rapports avec son ex épouse et le nouveau compagnon de celle-ci, mais elle n’avait pas fait que ça, relevant bel et bien des manquements envers ses enfants – restait effectivement à savoir si à eux seuls ils avaient emporté la décision de la Cour, la question méritait d’être posée… On peut penser que s’ajoutant au reste, ils créaient un climat pesant y compris pour les enfants.

Monsieur Michel X… reprochait par ailleurs à la Cour d’appel de ne pas s’être demandée « si le comportement de Madame Y…à la suite du divorce et notamment si son refus de présenter les enfants lors de l’exercice du droit de visite du père n’était pas à l’origine des prétendus manquements graves imputés à tort à Monsieur X… ». S’il avait posé la question, la Cour aurait peut-être pu effectivement prendre la peine d’y répondre. Sans doute pensait-elle que les faits commis par la suite ont parlé en eux-mêmes. La Cour de cassation aussi, apparemment. Il est vrai que sur ce coup, Monsieur Michel X… y est allé un peu fort (Civ 1, 21 novembre 2012, n° 11-20140).

Echelle de ludique (1) à technique (5) : 3

Historique

  • Illustration d’un père manquant « gravement » à ses obligations
    Publié le : 10/01/2013 10 janvier janv. 01 2013
    Droit de la famille
    Illustration d’un père manquant « gravement » à ses obligations
    Où un père, après avoir franchement dérapé à l’occasion du divorce, tente en plus de demander de l’argent à ses enfants après. L’obligation alimentaire entre ascendants et descendant des art. 205 et s. du Code civil – à ne pas confondre avec la contribution à l’entretien et l’éducation des enf...
  • Et si notre enfant fait Harvard, qui va payer, papa ou maman ?
    Publié le : 15/05/2012 15 mai mai 05 2012
    Droit de la famille
    Et si notre enfant fait Harvard, qui va payer, papa ou maman ?
    Illustration d’un problème qui concerne de nombreux parents séparés (même si ce n’est pas souvent pour ce genre d’établissement) : le paiement des frais de scolarité. A priori, la question avait été réglée, un jugement ayant été rendu par le Juge aux affaires familiales, qui précisait explicit...
  • Connaissez-vous vraiment votre conjoint ?
    Publié le : 19/04/2012 19 avril avr. 04 2012
    Droit de la famille
    Connaissez-vous vraiment votre conjoint ?
    Un époux peut obtenir annulation du mariage s’il découvre que son épouse est escort-girl… Encore une espèce croustillante (comme dans mon post du 23 décembre 2011), d’une faible utilité, puisqu’elle ne devrait tout de même pas s’appliquer à grand-monde, mais qui peut être signalée, juste « pou...
  • Le caractère acariâtre peut aussi constituer une faute
    Publié le : 19/04/2012 19 avril avr. 04 2012
    Droit de la famille
    Le caractère acariâtre peut aussi constituer une faute
    Une épouse peut être reconnue fautive pour avoir eu « une attitude particulièrement humiliante et méprisante à l’égard de son mari, en raison du niveau d’étude inférieur de celui-ci », avoir « contribué au repli de la famille sur elle-même », etc. A force de lire des jurisprudences dans lesque...
  • Faut-il être transparent sur ses finances dans une procédure en divorce ?
    Publié le : 19/04/2012 19 avril avr. 04 2012
    Droit de la famille
    Faut-il être transparent sur ses finances dans une procédure en divorce ?
    On ne risque pas le pénal si on se fait prendre. Mais on risque de perdre au civil si on ne joue pas le jeu… D’abord, dédramatisons le débat. Une déclaration sur l’honneur mensongère n’est pas pénalement réprimée. C’est ce qu’indique la chambre criminelle de la Cour de cassation dans un arrêt...
  • Du devoir conjugal
    Publié le : 23/12/2011 23 décembre déc. 12 2011
    Droit de la famille
    Du devoir conjugal
    Dans le cadre d’une procédure de divorce dit contentieux, un époux peut obtenir de son conjoint réparation de son préjudice d’abstinence contrainte ! Ni trop, ni trop peu. La jurisprudence vient périodiquement rappeler, dans des rédactions savoureuses, les frontières du devoir conjugal. Dans u...
  • Le raisonnement sur la pension alimentaire est une photo, celui sur la prestation compensatoire est un film
    Publié le : 25/10/2011 25 octobre oct. 10 2011
    Droit de la famille
    Le raisonnement sur la pension alimentaire est une photo, celui sur la prestation compensatoire est un film
    Quatre ans de mariage suffisent rarement à fonder une prestation compensatoire Voici un exemple illustrant la différence entre pension alimentaire, et prestation compensatoire. Certes, comme la pension, la prestation dépend des revenus disponibles au moment où la question se pose. Mais pas...
  • Disparité de niveaux de vie préexistant au mariage : ce n’est pas une raison pour refuser une prestation compensatoire !
    Publié le : 25/02/2011 25 février févr. 02 2011
    Droit de la famille
    Disparité de niveaux de vie préexistant au mariage : ce n’est pas une raison pour refuser une prestation compensatoire !
    Dans un arrêt de 2009, la Cour d’appel de Lyon avait refusé d’accorder une prestation compensatoire à l’épouse au motif qu’une différence nette de rémunération entre les époux préexistait au mariage. Elle avait pourtant pris soin d’adopter une motivation très fournie, en indiquant que la prest...
  • Le juge prend en compte les allocations familiales dans le calcul de la pension alimentaire
    Publié le : 27/01/2011 27 janvier janv. 01 2011
    Droit de la famille
    Le juge prend en compte les allocations familiales dans le calcul de la pension alimentaire
    Alors que dans la fixation de la prestation compensatoire, la Cour de cassation interdit au juge de prendre en compte les allocations familiales, elle l’y autorise s’agissant du calcul de la contribution à l’entretien et l’éducation des enfants, que l’on désigné plus fréquemment sous le terme plu...
<< < 1 2 3 4 5 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.