Comment reconnaître une attestation pas très spontanée

Comment reconnaître une attestation pas très spontanée

Publié le : 16/06/2011 16 juin juin 06 2011

Mode d'emploi pour inviter la justice à tirer sur le fil et défaire une pelote mal nouée

Certaines cantines d'entreprise ont apparemment une organisation militaire.

Mon client s'étant vu refuser, par une employée zélée, l'accès à certains plats du fait de son grade - à quoi tient une longue procédure judiciaire... - il aurait, selon elle, manifesté son mécontentement en termes peu amènes.

En échange, la serveuse rancunière lui avait administré une gifle, mais cela ne lui suffisait pas : elle était en plus allée porter plainte, et avait transmis ladite plainte à la direction de l'entreprise qui, sans doute trop heureuse de trouver enfin un "motif" (les guillemets sont volontaires) pour se débarrasser d'un élément peut être parfois contrariant dans le cadre de ses fonctions syndicales et qui s'apprêtait à se présenter de nouveau aux élections, s'était lancée, ni plus ni moins, dans la théoriquement lourde procédure de licenciement d'un salarié protégé. Laquelle avait, à ma grande surprise, aboutit. Je n'exerce pas en droit du travail, mais la motivation de l'autorisation administrative, qui estimait comme établis les faits dénoncés unilatéralement, me laissait pantois. D'autant qu'ils avaient été classés sans suite, même si cela ne lie pas l'administration dans ce cadre.

Bref, pour une querelle sur un plat, mon client se retrouvait giflé, licencié, carrière syndicale finie.

Dire qu'il comptait sur moi était donc un euphémisme. Je devais faire condamner l'employée pour dénonciation calomnieuse, transmettre cela à mon collègue qui défendait le client en droit du travail, et qui sur cette base devait faire annuler le licenciement. Ben voyons.

Naturellement, je l'ai prévenu du taux d'échec extrêmement élevé en la matière (voir mon propos général sur la Dénonciation calomnieuse). D'autant qu'il fallait également attaquer du chef de fausse attestation - une infraction tout aussi rarement reconnue - une camarade de la serveuse qui s'était empressée de témoigner pour elle.

Et justement, elle l'avait fait en des termes un peu trop ressemblants pour que cela soit vrai : son attestation reprenait exactement le contenu de la plainte de sa collègue, à la virgule près, sur une page entière ! A peine téléguidée, l'attestation... En plus, à l'audience, les deux copines bafouillent, ont la même avocate (pas très futé, ça), qui utilise d'autres témoignages avec la même trame que celle utilisée pour l'attestation litigieuse...

Il faut ajouter à cela que le contexte social de l'entreprise était caricatural, puisque mon client avait déjà été licencié à tort, et réintégré suite à annulation judiciaire du licenciement, et que nombre de ses camarades avaient subi le même sort.

C'était d'ailleurs parfait pour obtenir autant de témoignages, car on sait combien les salariés licenciés retrouvent leur liberté de parole (voire un peu plus, quand il y a de la rancune...).

Un faisceau d'indices était donc créé - comme quoi on n'a pas toujours besoin de la preuve "mathématique" même en dénonciation calomnieuse - pour que le miracle judiciaire se produise : condamnation pénale des deux employées, puis annulation de l'autorisation administrative de licenciement, réintégration du salarié, réélection à un mandat syndical.

Dommage que l'absence de motivation du jugement correctionnel ne permette pas de restituer les débats, mais le résultat est là.

Néanmoins, à l'instar des avertissements pour les cascades au cinéma, j'allais dire : n'essayez pas de faire la même chose tout seuls chez vous, cela fonctionne rarement...

Echelle de ludique (1) à technique (5) : 2

Historique

  • Partie civile en Cour d’assises, un parcours qui n’est pas de tout repos
    Publié le : 04/09/2012 04 septembre sept. 09 2012
    Droit des victimes
    Partie civile en Cour d’assises, un parcours qui n’est pas de tout repos
    Naturellement, l’angoisse principale devant la Cour d’assises, c’est d’être accusé : on y risque une très lourde peine, la privation d’une partie de sa vie. Mais être partie civile peut également être très éprouvant. Mieux vaut être entouré. Tous les pénalistes préviennent leurs clients partie...
  • Le drame des copier-coller
    Publié le : 09/11/2011 09 novembre nov. 11 2011
    Droit des victimes
    Le drame des copier-coller
    Quand une erreur apparemment bénigne sur une ordonnance de mise en accusation peut aboutir à la disparition d’un procès criminel. Quand on reçoit l’ordonnance par laquelle le Juge d’instruction prend sa décision finale, on ne lit pas d’emblée les détails de rédaction, on regarde directement le...
  • Comment reconnaître une attestation pas très spontanée
    Publié le : 16/06/2011 16 juin juin 06 2011
    Droit des victimes
    Comment reconnaître une attestation pas très spontanée
    Mode d'emploi pour inviter la justice à tirer sur le fil et défaire une pelote mal nouée Certaines cantines d'entreprise ont apparemment une organisation militaire. Mon client s'étant vu refuser, par une employée zélée, l'accès à certains plats du fait de son grade - à quoi tient une longue...
  • Cauchemar au garage
    Publié le : 27/05/2011 27 mai mai 05 2011
    Droit des victimes
    Cauchemar au garage
    Une indemnisation obtenue pour qu’un jeune homme recommence sa vie Mon client, apprenti n’en pouvant plus d’être payé régulièrement en retard, avait tenté de se faire compensation lui-même, en retenant tout simplement un des véhicules du garage où il était employé. Il est hélas tombé sur de...
<< < 1 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.